Bonjour ,

téléchargement (14)

 

LOGO ANNONCE DP BIS

 

 Paritaire sur le métier de vendeur produits et services en vente d’équipements


C’est le 17 janvier que la Direction a convoqué les partenaires sociaux pour une paritaire de négociation
sur l’avenir du métier vendeur. Le statut actuel, mis en place par la négociation en 2007 et signé par les
Organisations Syndicales CFTC, CFDT et SEGA- CFE CGC, a alors remplacé le métier vendeur pro et créé
le métier de vendeur en produits et services, avec une rémunération fixe mensuelle concernant près
de 1600 vendeurs : au bilan annuel de 2011, il est constaté une moyenne de RMV (rémunération variable )
de 306 €/mois, avec des écarts importants et des situations différentes selon les vendeurs, les rayons,
les magasins, les régions…Un avenant en 2009 vient compléter le dispositif en développant la
transversalité et la mobilité au sein du secteur.


UN PROJET ET UNE STRATEGIE COMMERCIALE DU SECTEUR VE
Présenté en mars 2012, le projet de reconquête du secteur Vente d’Equipement est annoncé pour
septembre, finalement reporté pour 2013. Trop tard sans doute, le secteur s’enfonce dans la crise,
inéluctablement, la faute à qui : au e-commerce ? à la crise ? à une mauvaise stratégie ? à une mauvaise
offre ? ce n’est une surprise pour personne de dire que cela va mal…La rentabilité de ce secteur est
dégradée, défaillante, particulièrement à cause de la guerre commerciale en téléphonie (free), la baisse
des prix des produits mais aussi de l’impossible alignement sur les prix du e-commerce.
Une stratégie de relance d’Auchan dans ce marché est avancée, basant celle-ci sur une différence
encore à construire pour un futur secteur développant à la fois le Libre Service et la vente assistée de
spécialiste, avec une offre développant les marques d’Auchan, une politique de promotionnel et de choix
du prix, en devenant un acteur du e-commerce…



DES CONSEQUENCES SOCIALES
C’est d’abord la création d’un nouveau métier « conseiller commercial en Vente d’Equipements », dont la
définition vient d’être examinée par la commission classifications réunie jeudi 24 janvier, et une
structuration de la rémunération différente, c'est-à-dire la fin d’un système complémentaire de
rémunération variable. Ce n’est donc plus le même métier, ni la même manière de rémunérer la
vente, pour une refonte totale du secteur.


DES PROPOSITIONS POUR DES MODALITES D’ACCOMPAGNEMENT ET TRANSITOIRE
Découvertes lors de cette paritaire, les propositions compensent une perte de ressources mais sur une
durée limitée dans le temps, et provoquent à terme une diminution des rémunérations actuelles des
vendeurs qui intégreraient le nouveau métier. A défaut, des mesures de gestion de l’emploi sont
proposées dans le cadre d’une mobilité interne, ainsi que des mesures de départ volontaire.
7 La Gazette CFTC/Auchan – N° 38


Pour la CFTC/Auchan, nous sommes entrés bien malgré nous, et les vendeurs bien malgré eux, dans un
dilemme important : doit on négocier, préparer l’avenir, être à l’écoute d’un plus grand nombre, ou laisser
faire, provoquer, voir ce secteur disparaître et les emplois avec ? Souvent décriée par les non
signataires, forcément… la CFTC/Auchan ne fuit pas ses responsabilités,

ne perd pas de temps en vainespolémiques et prend les choses en main !

Les dizaines de messages et propositions des vendeurs qui nous sont adressés pour engager une véritable
négociation de transition mais aussi de pérennité du secteur et des emplois encouragent la délégation
CFTC/Auchan à être force de propositions à la prochaine paritaire. Avec et au côté des vendeurs, la
CFTC/Auchan, après concertation avec ses instances, dans le respect des règles de droit, pourra alors
envisager de s’engager et être un acteur majeur et responsable de ce projet social. La réussite de la
transformation de ce secteur ne pouvant se faire qu’avec l’ensemble des équipes actuelles.

(article tiré de la gaztte n°38)

 

téléchargement (16)