Les petits franchisés confient leur destin à un ex-Carrefour [B. Merlaud]

    24 Février 2016     lineaires

 

 

Les petits franchisés confient leur destin à un ex-Carrefour                                    

Le Sefag, un syndicat très virulent de défense des petits commerçants de proximité, a fusionné fin 2015 avec la fédération du commerce de proximité pour s'installer dans les bureaux de la FCD (fédération du commerce et de la distribution).

Le président choisi aujourd'hui pour cette nouvelle entité est Gérard Dorey, l'ancien patron de... la proxi chez Carrefour.

Une réconciliation entre anciens ennemis ? Arc-bouté sur la défense des petits commerçants s'estimant lésés par les têtes de réseaux, le Sefag (syndicat de l'épicerie française et de l'alimentation générale) prenait régulièrement pour cibles Carrefour et Casino.

Le syndicat, qui se présentait comme "la seule organisation professionnelle nationale à défendre les intérêts des commerçants franchisés de la distribution alimentaire", avait ainsi saisi l'Autorité de la concurrence en 2010 contre Carrefour.

Dans ce dossier, le Sefag détaillait longuement "des pratiques visant à dissuader les franchisés de sortir du réseau d’une part, et des pratiques visant à entraver leur liberté commerciale, d’autre part".

L'Autorité avait rejeté la demande, estimant que Carrefour n'enfreignait pas la réglementation, mais s'est par la suite mobilisée pour réformer ce même cadre juridique et mettre fin à certaines pratiques.

Le Sefag s'est aussi attaqué au traitement des franchisés Ed/Dia, nombreux à connaître de lourdes difficultés, aussi bien lorsque le réseau était piloté par Dia que par Carrefour.

Déplacer le combat

Durant toutes ces années (depuis 1999 pour être précis, jusqu'à sa retraite en 2015), Gérard Dorey était le directeur exécutif des enseignes de proximité du groupe Carrefour.

En prenant la tête de la nouvelle fédération de l’épicerie et du commerce de proximité (FECP), Gérard Dorey entend déplacer le combat sur un autre terrain. "L’enjeu de cette présidence est la simplification de l’environnement législatif et réglementaire du commerce de proximité", fait-on savoir du côté de la FECP. Notamment "une plus grande liberté d'ouverture des magasins".

La FECP s'est également fixé comme objectif de peser sur les négociations sociales de branche et l'évolution de la convention collective du commerce de détail des fruits et légumes, épicerie, produits laitiers.