dibujo1-500x296

 

Jeudi 14 juin 2018

Événement
Comment valoriser les acquis de l’expérience syndicale ?

Grand débat CFTC sur la "VAE syndicale", Pascale Coton, vice-présidente

L’engagement syndical et militant va de pair avec l’acquisition d’une expertise solide en matière de droit du travail, de prévention des risques, de négociation ou encore de gestion paritaire. Comment cet engagement peut-il être reconnu et valorisé sous la forme de diplômes ou de certifications ? C’est tout l’enjeu de la valorisation des acquis de l’expérience syndicale.

Pascale Coton, vice-présidente de la CFTC, et Philippe Boutrel, délégué CFTC Hewlett Parckard, en débattront le 21 juin à la Fondation Jean Jaurès, à l’occasion de la parution prochaine de l’étude « Valosynd » de l’IRES, commandée par la CFTC.

Venez nombreux les écouter ! 

La présentation de l’étude :

L’engagement syndical et les discriminations qui en résultent, hélas, encore trop souvent, font souvent figure de « frein » en matière de projet professionnel et de développement des compétences. Combien de syndicalistes « au placard » ? Combien de carrières brisées sous le prétexte de l’engagement au nom du Bien Commun ?

Pour autant, la reconnaissance du droit à la formation continue tout au long de la vie constitue un axe majeur de l’action revendicative de la CFTC. Du fait de la mise en œuvre progressive de ce droit, les actions de l’Institut de Formation de la CFTC (ISF–CFTC) concernent aujourd’hui essentiellement les adhérents.  C’est ainsi que 22 000 journées de formation sont dispensées chaque année en général sur le congé de formation économique, sociale et syndicale sur des thèmes aussi variés que l’action syndicale mais également sur l’économie, le droit, la prévention des accidents et maladies professionnelles… Ces formations répondent à l’exigence de professionnalisation, et de compétences du représentant syndical.