Auchan aggrave ses pertes mais parie sur l'avenir [B. Merlaud]

31 Août 2018
Auchan aggrave ses pertes mais parie sur l'avenir

Les comptes d'Auchan sont dans le rouge au premier semestre. Le distributeur a investi lourdement en France pour relancer ses supers et stopper "l'hémorragie" dont sont victimes ses hypers. En Chine, il continue d'expérimenter un commerce disruptif.

Au premier semestre 2018, l'activité retail d'Auchan (la distribution, hors banque et immobilier) a vu son chiffre d'affaires reculer de 3,2%, à 25,1 milliards d'euros. En excluant les effets de change, l'activité reste stable.

Les ventes en France sont tout juste à l'équilibre. Les hypermarchés se contentent d'une progression de 0,2%, carburants inclus. Victimes d'un "verrouillage" de la promo en 2017, les magasins ont profité de la "réactivation" enclenchée en 2018, qui devrait s'accentuer au second semestre.

"Cette stratégie contribue à nos meilleurs résultats et à l'inversion de tendance, se félicite Wilhelm Hubner, le directeur général d'Auchan Retail. Nos hypermarchés ont stabilisé l'hémorragie de ces deux ou trois dernières années et 50 sites progressent même de façon significative."

Les supermarchés français intégrés ont tous adopté l'enseigne Auchan, ce qui a engendré des fermetures temporaires. Mais les magasins convertis voient en moyenne leur chiffre d'affaires progresser de 4,9% sur les six mois suivant la réouverture. Le trafic client est en hausse de 3,4%.

S'appuyant sur les calculs d'Iri (observations dans les zones de chalandise des magasins et non à l'échelle du territoire national), le distributeur dit avoir perdu 0,2 point de part de marché au premier semestre sur l'ensemble de ses formats. L'an dernier à la même époque, il avait déjà cédé 0,8 point.

 

14 M€ de pertes en France

 

Mais cette relance par la promo et par les remodelings de points de vente a un coût. En France, au premier semestre 2016, Auchan Retail dégageait 101 millions d'euros d'ebitda (un ratio comptable qui mesure le résultat d'exploitation avant la prise en compte des amortissements). Le bénéfice est descendu à 70 M€ en 2017, puis s'est transformé en 14 M€ de pertes au premier semestre 2018...

À l'échelle d'Auchan Retail, les dépenses de transformation en vigueur dans tous ses pays expliqueraient à elles seules la moitié des mauvais résultats du groupe (le résultat d'exploitation courant est passé de +163 M€ à -23 M€). La dette financière augmente dans l'intervalle de 20%.

Les investissements d'Auchan Holding sur la période (banque et immobilier inclus) se montent à 842 M€, dont 39% rien que pour la France. Le budget est en hausse significative par rapport aux 542 M€ du S1 2017, mais l'investissement moyen, sur le premier semestre, tournait plutôt autour des 700 M€ ces dernières années (et même 1,3 milliard en 2013).

"Les résultats sont difficiles, c'est un fait, n'élude pas Wilhelm Hubner. Mais ils ne reflètent pas encore les nombreuses avancées réalisées. Auchan Retail est au plus fort de sa transformation, nos équipes sont engagées à la fois dans la réinvention de nos métiers et dans le service au quotidien pour nos clients. Je suis confiant pour les années à venir."

Le distributeur maintient sa promesse de présenter, au premier semestre 2019, un concept inédit pour ses magasins de plus de 10.000 mètres carrés qui, symboliquement, ne s'appellera plus hypermarché.

 

 

Un commerce innovant en Chine

"En Chine, nous sommes ouverts et nous voulons travailler avec les meilleurs." Wilhelm Hubner, directeur général d'Auchan Retail, ne cache pas son enthousiasme pour les innovations mises en place dans le pays.

Avec Alibaba, d'abord. Dès la fin de l'année 2018, les 600 millions de clients du site de e-commerce Taobao (appartenant au géant chinois) pourront se faire livrer dans l'heure par les quelque 500 hypermarchés du Français. Ce mode de livraison, très populaire en Chine, est en test chez Auchan depuis mars 2018 (avec un picking "industrialisé" en magasin). 10.000 références sont proposées à la vente, livrables en express dans un rayon de trois kilomètres. Les produits frais représentent 55% des ventes, souvent pour des repas prêts à consommer.

Le 30 juin dernier, Auchan a également noué un partenariat avec Suning, leader chinois de la distribution de produits électroniques et d'électroménager, pour l'installation de corners en magasins. Le déploiement sera fulgurant, puisque tous les hypers du Français seront équipés avant la fin septembre !

Pour l'heure, ces initiatives ne concernent que la Chine. Auchan n'entend pas "précipiter" de tests ailleurs tant qu'il n'a pas tiré tous les enseignements de ces expérimentations.

 

Les résultats du groupe Auchan au 1er semestre

  Chiffre
d'affaires
Evol. Résultat
d'exploitation
Evol.
Auchan Retail 25 083 M€ - 3,2 % - 23 M€ - 114,1 %
Ceetrus (immobilier) 345 M€ + 5,7 % 113 M€ - 4,2 %
Oney (banque) 255 M€ + 7,1 % 36 M€ - 2,7 %
Total Auchan Holding 25 683 M€ - 3,0 % 145 M€ - 55,6 %

Source : Auchan, 1er semestre 2018

 

Les marges d'Auchan Retail (ebitda)

  S1 2017 S1 2018
Auchan Retail 802 M€ 624 M€
- France 70 M€ - 14 M€
- Europe de l'Ouest 62 M€ 26 M€
- Europe de l'Est 130 M€ 94 M€
- Asie 499 M€ 506 M€
- divers (holding, Afrique) 41 M€ 12 M€

Source : publications Auchan 2017 et 2018