La famille Mulliez débarque le patron d'Auchan et place un proche

Les résultats du plan de transformation d'Auchan tardent à porter leurs fruits. L'actionnaire, la famille Mulliez, se sépare des deux dirigeants et nomme Edgar Bonte, gendre de Patrick Mulliez, fondateur de Kiabi, à la tête du distributeur. Sa mission : délivrer beaucoup plus vite des résultats. 

Auchan

Les mauvais chiffres d'Auchan valent aux deux patrons de l'enseigne d'être débarqués pour être remplacés par un membre de la famille Mulliez.  

Eric Gaillard

Vingt mois après le lancement du plan de transformation d’Auchan, les résultats tardent à venir et les premières sanctions tombent. Dans un communiqué, le groupe annonce que l’Association Familiale Mulliez, les actionnaires, se sépare de Régis Degelcke, un pur produit Mulliez et supprime aussi la fonction de directeur général d’Auchan Retail occupée par Wilhem Hubner. Les derniers résultats semestriels présentés le vendredi 31 août ne sentaient pas très bons. « Les résultats sont difficiles, c’est un fait », admettait même Wilhelm Hubner, directeur général d’Auchan Retail. Le chiffre d’affaires sur la période a diminué de 3% par rapport au 1er semestre 2017, à 25,6 milliards d’euros. Surtout le résultat opérationnel du groupe a été divisé par deux, à 145 millions d’euros. Quant au résultat net, il s’enfonce dans le rouge, à - 151 millions d’euros.

La détérioration du résultat de la holding du groupe nordiste est surtout le fait de sa branche distribution, Auchan Retail, en pleine transformation depuis 18 mois. Comme ses concurrents avant lui, priorité est désormais donnée au commerce de proximité et non plus aux hypermarchés dont Auchan Retails’était fait une spécialité par le passé mais qui semble passée de mode chez les consommateurs. « Sur les 250 points de vente que nous avons ouverts cette année, 94% sont des enseignes de proximité et d’ultra-proximité. Aujourd’hui, 68% du parc d’Auchan Retail est composé de points de vente de proximité », rappelait Wilhem Hubner