30 septembre 2019

Comment travailler dans un ESAT

Comment y travailler ? La CFTC vous en dit plus sur la mission des ESAT.

Les Établissements et Services d’Aide par le Travail accueillent les personnes en situation de handicap qui ne peuvent pas travailler en milieu dit ordinaire. Garantes du maintien dans la vie professionnelle et sociale, ces structures favorisent l’accès au travail pour tous. Comment fonctionnent-elles ? Qui peut y travailler ? La CFTC vous en dit plus sur l’action des ESAT.

Rôle et activité des ESAT

À la différence des entreprises adaptées (EA) qui emploient également du personnel non touché par le handicap, les ESAT sont réservés aux travailleurs handicapés. Ces établissements médico-sociaux, anciennement appelés CAT (centres d’aide par le travail), permettent d’exercer une activité rémunérée tout en recevant un soutien médical et social individualisé. Leurs bénéficiaires accèdent à l’emploi malgré une capacité réduite de travail, développent des compétences, participent activement à la vie sociale et collective, gagnent en confiance.

Les tâches proposées en ESAT s’effectuent soit au sein même de l’établissement, soit sous forme de prestations chez le client. Dans les deux cas, elles sont adaptées au handicap et encadrées pour permettre au travailleur d’évoluer dans un milieu protégé, favorable à sa réussite. Il s’agit souvent d’activités de sous-traitance auprès des entreprises et des administrations, dans des domaines aussi variés que la restauration, la blanchisserie, l’entretien des espaces verts, la bureautique, le conditionnement alimentaire… À noter que les particuliers aussi peuvent faire appel au personnel des ESAT, pour des prestations de service.

Les activités en ESAT ne relèvent pas du Code du travail mais du Code de l’action sociale et des familles. Si les ESAT sont des structures hybrides, ils ne sont toutefois pas isolés du monde du travail et représentent des acteurs économiques à part entière, qui parviennent à concilier leurs missions médico-sociales et les exigences de productivité. La CFTC encourage cette initiative d’intérêt général, ce partenariat gagnant-gagnant qui s’inscrit dans une démarche citoyenne et responsable, où chaque partie œuvre pour un accès plus large à la reconnaissance et à l’autonomie.

(chiffres cités par l’Agefiph dans son rapport Les personnes handicapées et l’emploi : chiffres-clés 2017, pas de données plus récentes)

Travailler en ESAT : comment ça marche ?

Statut et droits du travailleur

Le nouvel arrivant signe un contrat de soutien et d’aide par le travail pour une durée d’un an renouvelable. Il n’a pas le statut d’employé salarié mais bénéficie d’un certain nombre de droits : congés payés, indemnisation des arrêts maladie, accès à la formation et à la validation des acquis de l’expérience (VAE)… Depuis la loi du 8 août 2016, les travailleurs en ESAT disposent eux aussi d’un Compte personnel de formation (CPF).

Rémunération et temps de travail

Le travailleur exerce son activité à temps plein ou temps partiel, sur une durée maximale de 35 heures hebdomadaires. Il n’a pas la possibilité d’effectuer des heures supplémentaires. Des aménagements du temps de travail sont autorisés, sur avis de l’équipe médicale. Le travailleur perçoit une rémunération garantie comprise entre 5,50 € et 10,94 € de l’heure (ce qui représente entre 55% et 110% du SMIC), prise en charge par l’État et par l’ESAT via les bénéfices de son activité. En cas d’arrêt de travail, cette rémunération est intégralement maintenue, dans la limite des périodes indemnisées par l’Assurance Maladie. Le travailleur reçoit des bulletins de paie et cotise pour sa retraite.

BON À SAVOIR

La rémunération garantie est cumulable avec l’Allocation aux adultes handicapés (AAH), qui peut donc être maintenue en fonction des revenus du bénéficiaire.

Posté par Auchan CFTC 07 à 21:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


26 septembre 2019

tract CFTC Auchan

 

 

Tract Campagne 1

Posté par Auchan CFTC 07 à 14:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 septembre 2019

Auchan : à nouvelle stratégie, nouveau comité de direction

Auchan : à nouvelle stratégie, nouveau comité de direction

24 septembre 2019 Benoît MERLAUD

 

Arrivé avant l'été à la tête d'Auchan Retail France, Jean-Denis Deweine s'entoure d'un nouveau comité de direction. Une équipe dont le profil est résolument plus "offre" et "gestion" que "carrelage", avec une montée en puissance du e-commerce dans l'organigramme. Une information Linéaires. 

Jean-Denis Deweine

Jean-Denis Deweine, le directeur d'Auchan Retail France, a constitué son comité de direction (photo B. Grossmann).

Le nouveau patron aura pris l'été pour constituer son équipe. Jean-Denis Deweine est directeur d'Auchan Retail France depuis juin dernier, un poste particulièrement exposé au vu des performances difficiles de l'enseigne dans l'Hexagone (encore -1,7% de CA au premier semestre 2019). Ses prédécesseurs, Ali Khosrovi et Patrick Espasa, n'ont pas tenu la fonction plus de deux ans. 

Jean-Denis Deweine, qui a fait l'essentiel de sa carrière chez Auchan en centrale d'achats et à la direction produits (pas en magasin, donc), a rapidement entamé cet été une tournée des points de vente. En solo, autant pour sentir les équipes que pour montrer qu'il était à l'aise sur le carrelage. 

En constituant son équipe, en revanche, il n'a pas cherché à donner une coloration très "terrain" au comité de direction. Au contraire. 

La responsabilité du pôle exploitation magasins échoit à Pierre-Olivier Delpierre. L'homme pilotait jusqu'à présent la direction performance d'Auchan Retail France, autrement dit… le contrôle de gestion. Auchan Retail France a déjà multiplié par deux son ebitda au cours du premier semestre, alors que son chiffre d'affaires reculait. Une dynamique de saine gestion que Pierre-Olivier Delpierre, on l'imagine sans mal, aura à cœur de confirmer. 

Une nouvelle direction e-commerce

Le marketing client est pris en charge par Stéfano Ghidoni, qui exerçait les mêmes fonctions chez Auchan Italie. La supply chain reste aux mains d'Alexandre Chantry tandis que les ressources humaines voient arriver Olivier Lurson, ancien DRH de Kingfisher. Sylvine Bouan, déjà directrice finance, récupère en sus la performance. 

Le responsable de l'offre produits n'a pas encore été nommé, de même que celui de la nouvelle direction e-commerce. Cette dernière fonction fait son apparition au sein du comité. Détachée de l'exploitation des territoires, elle englobe les drives, les drives piéton, les casiers de retrait, la livraison à domicile, Auchan.fr, les partenariats digitaux et même Auchan Minute, ces magasins automatisés de moins de 20 mètres carrés installés dans des conteneurs vitrés (pas vraiment du e-commerce, mais le parcours client y est entièrement connecté). 

Posté par Auchan CFTC 07 à 21:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 septembre 2019

Tract CFTC

1568988676170_Tract cse du 20 sept

Posté par Auchan CFTC 07 à 16:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 septembre 2019

TRACT CFTC

 

 

Tract Cinéma-page-001

Posté par Auchan CFTC 07 à 13:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 septembre 2019

Tract CFTC....

 

FB_IMG_1568225094005

Posté par Auchan CFTC 07 à 20:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 septembre 2019

Tract CFTC... 100 ANS

FB_IMG_1567498361912

Posté par Auchan CFTC 07 à 10:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 septembre 2019

Tract CFTC

FB_IMG_1567453786041

Posté par Auchan CFTC 07 à 21:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :