qu'arrive t il au LSA??? LSA fait de la pub aux idées débiles de certains francais????


[Humeur] Les deux idées les plus saugrenues de ce début d’année 2020

 |  LSA
PUBLIÉ LE 02/01/2020

Remplacer les tracteurs par des chevaux et boycotter les hypers pour régler le problème… des retraites. L’année 2020 démarre en fanfare dans le domaine des idées les plus farfelues. Qui dit mieux?

"A Cuba, 100% du transport de nourriture se fait à cheval". Et alors?
"A Cuba, 100% du transport de nourriture se fait à cheval". Et alors?© copyright Christos Georghiou www.christosgeorghiou.com 123 Rf

Dans une chronique Europe 1 souhaite, comme à Cuba, remplacer les chevaux par des tracteurs. Et sur le blog de Mediapart, on découvre un appel au boycott des hypers pour régler le problème des retraites. Dans le premier cas, les agriculteurs apprécieront (sic) ce retour en arrière. Et pourquoi ne pas dormir sur la paille dans les étables? Et dans le second cas, au-delà de l'incohérence du propos, de l'amalgame et de ce raccourci saisissant, les salariés des enseignes concernées (hôtesses de caisses, employés libre service...) vont certainement apprécier cette idée pour la défense de leur emploi et de leurs primes et plus tard de leur retraite. 

Lettre ouverte à P.Martinez appel à BOYCOTTER les MULTINATIONALES

Bien sûr, mais tous les Français ne peuvent pas faire grève, les retraités, les chômeurs, ne travaillent pas, il ne peuvent donc pas faire la grève. Plutôt, ils ne peuvent pas faire la grève classique. Mais si vous les mobilisez, ils peuvent faire une grève supplémentaire, pour intensifier le rapport de force économique contre le gouverment.. Cette grève complémentaire, que TOUT LE MONDE peut faire c'est la GRÈVE DES ACHATS, par le BOYCOTT des MULTINATIONALES et des HYPERMARCHÉS.

Nous n'avons que jusqu'au 22 janvier pour forcer le gouvernement à abandonner sa loi sur les retraites-BlackRock.  Aussi il faut absolument mobiliser TOUS les citoyens qui y sont opposés, y compris ceux qui ne peuvent pas faire grève (retraités, chômeurs, précaires).

Nous ne sommes pas tous salariés, mais nous sommes tous CONSOMMATEURS. En nous unissant, dans cette société de consommation, nous avons un pouvoir immense. Les multinationales ne font leurs dividendes que si elles ont des clients. UNIS nous pouvons faire baisser leurs profits et même les inquiéter sur l'avenir du capitalisme.

Si les 1,5 millions de manifestants des 5 et 17 décembre étaient appellés, médiatiquement, par les syndicats à faire la GRÈVE DES ACHATS et à BOYCOTTER les MULTINATIONALES, pour reverser les économies faites aux caisses de solidarité des grévistes, ils feraient d'une pierre deux coups. D'une part les citoyens-consomma-C-teurs pourraient soutenir financièrement les grévistes et ils participeraient aussi au RAPPORT DE FORCE ÉCONOMIQUE contre les tireurs de ficelles (sponsors) de Macron.

Ainsi la stratégie du pourissement des grèves du gouvernement ne reussirait pas et l'ensemble de la société serait mobilisé. 

Et puisque le gouvernement a choisi un LOBBYISTE D'AUCHAN pour nous attaquer, nous pourrions tout spécialement nous attaquer à AUCHAN.

BOYCOTTONS TOUS AUCHAN, jusqu'à ce que les Mulliez ordonnent à leur pantin Macron de stopper leurs PERTES DE DIVIDENDES en RETIRANT la LOI de réforme des retraites par points.

TOUS EN GRÈVE DES ACHATS contre les MULTINATIONALES ! 

Il vous faut TOUT ESSAYER pour sauver, non seulement les retraites par répartition, mais aussi stopper net leur changement de société, vers l'ultralibéralisme.

Merci d'avance de me lire et de donner l'opportunité à l'ensemble des Français de se mobiliser par la GRÈVE DES ACHATS et le BOYCOTT des MULTINATIONALES.

Fraternellement

 PAS POSSIBLE ???!!!!! Lire autant de conneries !

Écologique et bon pour les sols : et si le cheval de trait remplaçait le tracteur ?

Selon notre chroniqueuse Fanny Agostini, avec le changement climatique, le cheval de trait pourrait bien faire son grand retour : il ne pollue pas, ne dégrade pas les sols et peut se frayer un chemin sur les terrains les plus escarpés. Un vrai atout pour l'agriculture, comme le montre l'exemple de Cuba.

Et si le cheval de trait faisait son grand retour ? Jusqu'au milieu du siècle dernier, ces animaux étaient la force motrice de l’agriculture, servaient de monture pour les déplacements et étaient indispensables au développement de l’industrie minière. Les frontières administratives actuelles des départements français ont même été tracées de façon à ce qu’un humain à cheval puisse transporter le courrier d’une préfecture à une autre en 24 heures maximum de trajet ! Et puis l’arrivée du moteur et de l’industrie automatisée a changé la donne et permis de changer d’échelle...

Moins de pollution, plus de lien social

Résultat : si en 1938, on comptait plus de deux millions de chevaux pour 35.000 tracteurs, trente ans plus tard, ils ne sont plus que 860.000, pour un millions d’engins mécaniques. Or cette mécanisation n'est rendue possible que grâce aux combustibles fossiles. À l'heure de la prise de conscience écologique, le retour du cheval ne paraît donc pas si fou.

Les chevaux ne manquent pas de points positifs. Ils ne polluent pas l’atmosphère et sont silencieux. Ils sont capables d’arpenter les terrains les plus escarpés et peuvent se frayer un chemin là où les tracteurs ne peuvent pas circuler. Grâce à leur poids plume, les chevaux de trait n’excèdent pas la tonne alors qu’un gros tracteur dépasse facilement les cinq tonnes. Ils ne vont donc pas tasser et dégrader les sols - ce qui est aujourd'hui un des gros problèmes de l’agriculture moderne mécanisée.

A Cuba, 100% du transport de nourriture se fait à cheval

Ce sont aussi des êtres sociaux, qui re-dynamisent les échanges humains, en servant de lien entre les agriculteurs et les consommateurs. Pourraient-ils alors à nouveau supplanter les machines ? L’exemple actuel à Cuba peut nous donner un aperçu. L'île, en ce moment en proie à des restrictions drastiques de carburant suite aux sanctions américaines, voit la traction animale revenir en force, autant dans les champs que pour le transport public et touristique. Aujourd'hui 100% du transport de nourriture des paysans vers les habitants se fait à cheval.