29 octobre 2019

Tract CFTC..... DE L AIDE.....

FB_IMG_1572379767771

Posté par Auchan CFTC 07 à 21:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


20 septembre 2019

Tract CFTC

1568988676170_Tract cse du 20 sept

Posté par Auchan CFTC 07 à 16:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 septembre 2019

TRACT CFTC

 

 

Tract Cinéma-page-001

Posté par Auchan CFTC 07 à 13:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 juin 2019

en piste pour la présidence de la CFTC

Cyril Chabanier en piste pour la présidence de la CFTC

Selon nos informations, l’actuel président de la centrale chrétienne, Philippe Louis, va passer la main en novembre, lors du congrès confédéral à Marseille, au président de la fédération de la protection sociale et de l’emploi.

Par Michel Noblecourt  Publié le 13 juin 2019 à 18h51 LE MONDE

 

 

Lors d’une manifestation de la CFTC à l’usine Dim d’Autun (Saône-et-Loire). JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Cyril Chabanier va succéder à Philippe Louis, en novembre prochain à la présidence de la Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC). La nouvelle n’est pas officielle mais, selon nos informations, l’affaire est pliée. Du 5 au 8 novembre, la centrale chrétienne va tenir son congrès confédéral à Marseille. Des assises qui marqueront aussi le centenaire de la fondation, en 1919, de la CFTC. A cette occasion, l’actuel président, Philippe Louis, élu en novembre 2011 au congrès de Poitiers et réélu en novembre 2015 au congrès de Vichy, va passer la main. Il a choisi pour lui succéder Cyril Chabanier, le président de la fédération de la protection sociale et de l’emploi.

Signe qui ne trompe pas, lors du conseil confédéral qui s’est tenu mercredi 12 et jeudi 13 juin, c’est Cyril Chabanier qui a présenté la motion d’orientation, fixant les grandes lignes de la stratégie de la centrale pour les quatre ans à venir, qui sera débattue au congrès de Marseille. Ce texte sera envoyé début juillet aux syndicats, qui pourront l’amender avant un nouveau conseil confédéral les 11 et 12 septembre où devraient être officialisés la candidature de Cyril Chabanier ainsi que les noms des candidats aux postes de secrétaire général et de trésorier. L’histoire de la CFTC montre qu’il peut y avoir des surprises. En novembre 1981, le candidat pressenti pour succéder à Jacques Tessier, Pierre Boisard, n’avait pas été retenu et c’est Jean Bornard qui avait été élu. Mais la répétition d’un tel accident est fort peu probable.

Un quadra discret et « très ouvert »

Originaire de Marseille, et supporteur de l’OM, Cyril Chabanier est un quadra discret. Marié, sans enfants, il a aussi l’image d’un militant de terrain plutôt dynamique. « Ce n’est pas un partisan d’un repli identitaire sur le catholicisme traditionnel », souligne un responsable du syndicat, qui n’est même pas sûr que le futur président soit très croyant. « Il est très ouvert », ajoute-t-il. En 2016, lors d’un congrès de sa fédération à Touques (Calvados), celui qui en était alors le secrétaire général avait fait part de son sentiment sur la loi El Khomri et le code du travail : « Nous ne souhaitons pas le retrait pur et simple du texte, avait-il affirmé. Tout n’est pas à jeter dans ce texte, mais il faut faire des modifications. » « Nous faisons partie des réformistes », avait-il martelé.

 

Posté par Auchan CFTC 07 à 22:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

en piste pour la présidence de la CFTC

Cyril Chabanier en piste pour la présidence de la CFTC

Selon nos informations, l’actuel président de la centrale chrétienne, Philippe Louis, va passer la main en novembre, lors du congrès confédéral à Marseille, au président de la fédération de la protection sociale et de l’emploi.

Par Michel Noblecourt  Publié le 13 juin 2019 à 18h51

 

 

Lors d’une manifestation de la CFTC à l’usine Dim d’Autun (Saône-et-Loire). JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Cyril Chabanier va succéder à Philippe Louis, en novembre prochain à la présidence de la Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC). La nouvelle n’est pas officielle mais, selon nos informations, l’affaire est pliée. Du 5 au 8 novembre, la centrale chrétienne va tenir son congrès confédéral à Marseille. Des assises qui marqueront aussi le centenaire de la fondation, en 1919, de la CFTC. A cette occasion, l’actuel président, Philippe Louis, élu en novembre 2011 au congrès de Poitiers et réélu en novembre 2015 au congrès de Vichy, va passer la main. Il a choisi pour lui succéder Cyril Chabanier, le président de la fédération de la protection sociale et de l’emploi.

Signe qui ne trompe pas, lors du conseil confédéral qui s’est tenu mercredi 12 et jeudi 13 juin, c’est Cyril Chabanier qui a présenté la motion d’orientation, fixant les grandes lignes de la stratégie de la centrale pour les quatre ans à venir, qui sera débattue au congrès de Marseille. Ce texte sera envoyé début juillet aux syndicats, qui pourront l’amender avant un nouveau conseil confédéral les 11 et 12 septembre où devraient être officialisés la candidature de Cyril Chabanier ainsi que les noms des candidats aux postes de secrétaire général et de trésorier. L’histoire de la CFTC montre qu’il peut y avoir des surprises. En novembre 1981, le candidat pressenti pour succéder à Jacques Tessier, Pierre Boisard, n’avait pas été retenu et c’est Jean Bornard qui avait été élu. Mais la répétition d’un tel accident est fort peu probable.

Un quadra discret et « très ouvert »

Originaire de Marseille, et supporteur de l’OM, Cyril Chabanier est un quadra discret. Marié, sans enfants, il a aussi l’image d’un militant de terrain plutôt dynamique. « Ce n’est pas un partisan d’un repli identitaire sur le catholicisme traditionnel », souligne un responsable du syndicat, qui n’est même pas sûr que le futur président soit très croyant. « Il est très ouvert », ajoute-t-il. En 2016, lors d’un congrès de sa fédération à Touques (Calvados), celui qui en était alors le secrétaire général avait fait part de son sentiment sur la loi El Khomri et le code du travail : « Nous ne souhaitons pas le retrait pur et simple du texte, avait-il affirmé. Tout n’est pas à jeter dans ce texte, mais il faut faire des modifications. » « Nous faisons partie des réformistes », avait-il martelé.

 

Posté par Auchan CFTC 07 à 22:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


09 juin 2019

Y A-T-IL UN RISQUE À SE SYNDIQUER ?

 

syndicate-1207270_960_720

 

Adhérer à un syndicat aujourd’hui, est-ce prendre le risque d’être mal vu par sa hiérarchie et certains de ses collègues ? Est-ce renoncer à ses ambitions professionnelles, perdre sa liberté, s’exposer à des représailles ? Vous souhaitez peut-être vous syndiquer mais vous vous interrogez. La CFTC répond aux idées reçues.

Adhésion à un syndicat : les freins et les idées reçues

“C’est faire une croix sur sa carrière”, “c’est entrer en conflit permanent avec son patron et les autres syndicats”, “c’est se politiser”, “ça prend trop de temps”, “ça coûte trop cher”… Les idées reçues autour de l’appartenance à un syndicat ont la vie dure et il est légitime d’hésiter avant de se syndiquer. Nous vous proposons de dépasser les croyances les plus répandues, à l’aide des bonnes informations :

  • L’adhésion à un syndicat est personnelle et confidentielle : vous n’êtes pas obligé d’en informer votre employeur. La CFTC est tenue à la discrétion et ne divulguera aucune information sans votre approbation.
  • Le Code du travail vous protège contre toute forme de discrimination liée à votre appartenance syndicale (article L 1132-1).
  • Les employeurs ont besoin des syndicats et apprécient de pouvoir dialoguer avec des interlocuteurs formés. Si des réticences peuvent subsister dans certaines entreprises, la majorité des employeurs sont conscients de l’importance que revêt aujourd’hui le dialogue social dans le monde du travail.
  • La CFTC privilégie la négociation et la construction, loin de l’opposition systématique, des débats stériles et de la contestation permanente. Adhérer à un syndicat, ce n’est pas nécessairement se retrouver dans une situation conflictuelle avec l’employeur ou les autres organisations syndicales.
  • La CFTC est indépendante, sans coloration politique ni religieuse. La dimension chrétienne présente dans notre nom renvoie à des origines et à une histoire : aujourd’hui, elle indique simplement un attachement fort à des valeurs morales, citoyennes et solidaires, plaçant l’humain au cœur des discussions. L’adhésion à la CFTC est ouverte à tous. Nous sommes plus que jamais fiers de la grande diversité des hommes et des femmes qui composent notre syndicat.
  • Il ne faut pas confondre adhérer et militer. Tout adhérent décide librement du degré de son engagement et du temps qu’il souhaite y consacrer. Devenir militant est un choix personnel, que personne ne vous imposera.
  • Le montant de la cotisation est proportionnel aux revenus de l’adhérent, et déductible fiscalement à hauteur de 66 %.

Situation du salarié syndiqué : quelle réalité ?

Vis-à-vis de son syndicat : l’adhérent reste libre.

Adhérer ne prend que quelques minutes, pour la suite : c’est l’adhérent qui décide. “Se syndiquer” signifie “adhérer à un syndicat”, accéder à ses ressources (informations, outils, conseils, expertises…), et non “militer”. De nombreux adhérents s’affilient à un syndicat, sans pour autant s’engager activement sur le terrain. Ils peuvent également se retirer de leur syndicat à tout moment.

Vis-à-vis de son employeur : il est protégé par le code du travail.

Nous l’avons évoqué : toute discrimination liée à l’appartenance syndicale d’un salarié est interdite et punie par la loi. De plus, la présence des syndicats sert l’intérêt de chaque partie : les patrons aussi ont besoin d’eux, pour assurer la cohésion sociale et la bonne marche de l’entreprise. Les employeurs reconnaissent la CFTC comme un syndicat de la négociation et de la construction sociale.

Vis-à-vis de ses collègues : le salarié syndiqué devient un interlocuteur privilégié.

Mieux informé, vous deviendrez à votre tour une source d’information fiable pour les autres salariés, si vous souhaitez partager et rendre publique votre appartenance à un syndicat. Vous pourrez aider vos collègues à mieux connaître leurs droits, à comprendre l’action des représentants syndicaux, à trouver les bons interlocuteurs. Vous pourrez les informer en cas de changements impactant leurs conditions de travail.

Les syndicats jouent un rôle central dans le dialogue social. Sans leurs adhérents, ils ne peuvent pas exister. Il est important de lutter contre les idées reçues afin de véhiculer des informations justes et transparentes. Adhérer à une organisation syndicale, ce n’est pas prendre des risques mais plutôt saisir l’opportunité de mieux connaître ses droits, de les faire valoir et d’en acquérir de nouveaux.

Posté par Auchan CFTC 07 à 10:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

29 octobre 2018

Le syndicalisme d'avenir ...........

Philippe Louis évoque le syndicalisme d'avenir, dans Perri Scope, sur LCI

Jeudi 25 octobre 2018

Passage médias

Pourquoi les Français sont-ils si peu syndiqués ? Comment anticiper les mutations du marché du travail ? Quelles questions se pose aujourd'hui un syndicat ? Philippe Louis, président de la CFTC, répond à ces questions, au micro de LCI.

 

Posté par Auchan CFTC 07 à 22:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 octobre 2018

Prélèvement à la source, expliqué en 2 mns

 

Prélèvement à la source Tiré du site impot.gouv.fr

Le prélèvement à la source expliqué en 2 minutes chrono !

 

Cette vidéo vous présente la réforme du prélèvement à la source qui s'appliquera dès le 1er janvier 2019.

 

12 octobre 2018

CFTC : la Réforme des retraites

Jeudi 11 octobre 2018

Communiqué de presse
Afficher l’image source
Réforme des retraites : la solidarité intergénérationnelle préservée

Après plusieurs mois d'échanges bilatéraux avec les partenaires sociaux et un premier arbitrage gouvernemental, le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean Paul DELEVOYE a annoncé les premiers grands principes du système universel de retraite souhaité par le Président de la République.

Soulignant la qualité des débats préparatoires, la CFTC a pu apprécier la prise en compte de plusieurs de ses demandes. Parmi celles-ci, un système universel par répartition qui fera suite aux 42 régimes existants à ce jour. Un système qui devrait apporter à tous (salariés du secteur privé, public, indépendants) les mêmes règles de calcul de droit et les mêmes mécanismes de solidarité.

Pour cela, salariés et fonctionnaires cotiseront au même niveau et auront, à revenu identique, les mêmes droits à retraite, mettant ainsi fin à des comparaisons hasardeuses. Autre point de satisfaction, l’âge légal de départ à la retraite est maintenu à 62 ans.

La CFTC avait insisté sur la nécessité de préserver les mécanismes de solidarité. Le maintien des pensions de réversion et des droits familiaux servis désormais au premier enfant va dans ce sens.

Autre principe acquis, celui d’un dispositif de minimum de pension. Le détail des règles déclinant ces principes appellera toutefois la plus grande vigilance de notre part.

Une nouvelle série de réunions débutera prochainement pour examiner, entre autres, les modalités de la transition vers le nouveau système, les conditions d’âge, la gouvernance.

Lors de ces futurs échanges, la CFTC veillera à ce que les précisions apportées aux grandes lignes dévoilées aboutissent effectivement à un système plus lisible et plus juste.

Elle attend notamment plus de précisions sur la prise en compte des aidants familiaux, le plus souvent des femmes qui veillent sur leurs aînés. La CFTC a interpellé le haut-commissaire sur la nécessité de reconnaître cet engagement qui pénalise le déroulement de carrière.

Télécharger le communiqué au format .pdf

Crédit photographique : Nuno Lopes

Posté par Auchan CFTC 07 à 21:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

30 septembre 2018

Les AIDANTS.............

 

 

Jeudi 27 septembre 2018

SOLIDARITÉ  CFTC

Aujourd’hui, en France, 4 millions de salariés sont des aidants… Les aidants accompagnent les personnes de leur entourage proche, gravement malades, dépendantes ou en situation de handicap dans les activités de la vie quotidienne.

Avec l’allongement de vie, le recul de l’âge de la retraite, le souhait de rester chez soi, le manque de structures d’accueil et leur coût, chacun de nous peut être concerné par le sujet… Alex & Caro vous expliquent tout.

Posté par Auchan CFTC 07 à 21:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,