05 avril 2018

La Vie en gris ......pour les salariés ........

 

 

 

....Tous déplumés !!! ...

TRACT ACTIONNARIAT PLUME-page-0

Posté par Auchan CFTC 07 à 15:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

13 mars 2017

PARTICIPATION AUX BENEFICES 2016

 

Une bonne nouvelle !

3.75%

..pour l' année (2016)

Pour un salarié (e) au niveau 2 b le montant est de 698€


En 2016 pour les résultats de l'année 2015  : 3.31%

 

et c'est bien grâce à NOUS TOUS ! salarié(e)s 

salaire

30 mars 2016

ACTIONNARIAT VALAUCHAN / VALFRANCE

 

94852857_o

 

1 ère réunion VALAUCHAN: VALFRANCE

à 8H30 en salle de réunion DROME

 

Posté par Auchan CFTC 07 à 22:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


10 mars 2016

Aujourd'hui : décision de justice pour AUCHAN LE PONTET et MISTRAL 7

 

 

 

CIBLE

 

 

 

 

AUJOURD HUI 10 MARS  !!!

justice_jpg_size_xxlarge_letterbox

 

AUCHAN devra t-il-payer la liquidation de l'astreinte??? 

Les deux magasins Auchan (Le Pontet et Mistral 7) devront payer ( AUCHAN) une amende de plus de 2 milliards d'euros si le juge d'instruction du Tribunal d'Avignon confirme aujourd hui les deux jugements qui en novembre dernier avaient condamné notre enseigne pour du travail de nuit non conforme au code du travail.

 

 

Si

le juge donne raison aux 7 requérants  (ou demandeurs)

vous connaissez les noms ?!!?!!! 

2 060 000 000€

téléchargement

7 

=

294 285 714€ chacun !

 

comment-devenir-richeJackpotavion

A LA PLAGE

 

 

 

Et pour les SALARIES AUCHAN LE PONTET / MISTRAL 7 

et les 51 000 SALARIES AUCHAN

 

Logo_Pôle_Emploi

 

 

 

 

 Et n'oublions pas AUSSI les 

collègues du magasin de PEROLS ( Montpellier ) 

le jugement est AUJOURD HUI !!!

 

 

 

 

 

17 juin 2015

Les indemnités de licenciement .......

 

 

 

"...............Les salariés ne sont pas l'ennemi des entreprises......"

J Thouvenel

Après la consultation des partenaires sociaux la semaine dernière, le Premier ministre a dévoilé en Conseil des ministres 18 propositions qui visent à relancer les embauches dans les TPE et les PME. Joseph Thouvenel, Vice président de la CFTC, réagit au micro de France culture dans le journal de 8h sur le sujet.

Indemnités de licenciement sans cause réelle et sérieuses plafonnées?      
Le Blog - CFTC Medias
11-06-2015

Posté par Auchan CFTC 07 à 08:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

15 juin 2015

Mutares fait une offre irrévocable pour l'acquisition de Grosbill

 

 

 

12 | 06 | 2015  tiré Groupe AUCHAN COM

 Retour à la liste 

Mutares fait une offre irrévocable pour l’acquisition de Grosbill

Mutares fait une offre irrévocable pour l’acquisition de Grosbill
Mutares AG (ISIN: DE000A0SMSH2) a fait une offre irrévocable à Groupe Auchan pour l’acquisition de 100% du capital de Grosbill SA.

Grosbill SA (www.grosbill.com) est un acteur omnicanal majeur sur le marché de la distribution spécialisée en produits informatiques et électroniques en France, sur lequel évolue également Pixmania, autre entité détenue par Mutares.

Cette offre irrévocable sera présentée aux représentants du personnel de Grosbill en application des dispositions légales. De plus amples informations seront communiquées à l’issue de cette consultation. Cette potentielle opération reste conditionnée à son approbation par les organes compétents et les autorités de la concurrence.

Le profil de Mutares AG

Mutares AG, Munich (www.mutares.de), acquiert des entreprises ou des actifs , qui sont cédés par leur actionnaire dans le cadre de réorientations stratégiques et qui possèdent un potentiel significatif d’amélioration opérationnelle. Mutares soutient activement les sociétés de son portefeuille avec le support de ses propres équipes, en vue de permettre le retour à une croissance durable et profitable de celles-ci. Les actions de Mutares AG sont négociées sur le Marché Libre de la Bourse de Francfort.

04 février 2015

PEE ...Valauchan.....

 

VALAUCHAN

Avenant à l’accord de PEE:

Comme chaque année, une proposition d’avenant à l’accord du Plan d’Epargne d’entreprise est faite aux élus du CCE pour permettre la mise en place, pour les nouveaux embauchés, de « mettre le pied à l’étrier » à se constituer un patrimoine de départ ! La proposition est de 150 € par bénéficiaire.

Ce projet a été l’occasion d’un débat soutenu sur l’avenir du PEE dans la perspective de l’annonce future de l’évolution de la valeur de la part VALAUCHAN… et de convenir qu’il ne faut plus pousser à investir absolument comme cela était fait par le passé et rendre responsable chacun en connaissance des risques de placement !

Mandat a été donnée à la secrétaire du CCE pour cet avenant permettant l’abondement, à noter que ni la CGT ni la cgt-FO n'y  sont pas favorables.

Pour la délégation CFTC, cela reste un signal d’encouragement et de confiance, avec le pragmatisme et le réalisme nécessaires.

 

 

 

L’ENTREPRISE L’entreprise est au service des êtres humains. Elle doit leur fournir du travail et donc des moyens de subvenir aux besoins matériels et de permettre l’épanouissement de l’esprit. Autre corps intermédiaire entre une personne et la collectivité, l’entreprise ne saurait se réduire, comme souvent en France, à une société de capitaux en quête du seul profi t. Elle doit être reconnue comme une communauté humaine « capital / travail » en quête aussi de lien social et de bien commun. L’économie sociale et solidaire est l’une des pistes à privilégier. Ainsi la CFTC réclame des formes diverses de participation à la gestion et aux bénéfi ces, d’actionnariat des salariés, et de concertation de toutes les parties prenantes de l’entreprise (syndicats de salariés, direction, actionnaires, clients, fournisseurs, banques, administrations, collectivités territoriales). La CFTC cherche à mettre en œuvre la subsidiarité c’est-à-dire la prise de responsabilité là où elle peut être décidée par les personnes concernées.

Tiré de "si la CFTC n'existait pas ' il faudrait l'inventer...'

 

30 août 2014

Philippe BAROUKH,DG AUCHAN

 

auchan

Philippe Baroukh, DG d'Auchan : «On ne peut pas rester en dehors de la course au prix»

Publié le 29 août 2014 par 

 

Philippe Baroukh, directeur général d’Auchan, est intervenu sur les sujets chauds du moment à l’occasion de la présentation des résultats semestriels du groupe. Guerre des prix en France, guerre civile en Ukraine, ou guerre diplomatique en Russie, Auchan est sur tous les fronts. Voici ses principales déclarations :

 

Prix : « On ne peut pas rester en dehors de la course. »

« On ne va pas souffler sur les braises, cela coûte suffisamment cher à tout le monde. Mais on est attentif et on agit. Aucun distributeur ne veut voir ses résultats en baisse. On ne pourra pas prendre la décision de rester en dehors de la course. »

Ventes : « Ce ne sera pas facile de terminer l’année en positif. »

« En comparable d’une année sur l’autre, je reste optimiste pour les mois qui viennent. Mais ce ne sera pas facile de terminer l’année en positif, je ne vous le cache pas. »

« Nous sommes en partie satisfait de notre effort. La tendance a été difficile dès le deuxième semestre 2013, l’équipe France a réagi avec un plan d’action. On retrouve de la fréquentation et le nombre d’articles est en hausse. L’autre indicateur que je regarde souvent avec Vinvent Mignot, c’est la part de marché. Depuis trois mois, elle s’est stabilisée et on est en train d’en reconquérir. »

Russie : « L’embargo n’est pas si sévère qu’on le croit. »

« Aujourd’hui, nous avons une seule difficulté d’approvisionnement sur certains produits. Si l’embargo doit se poursuivre ou s’intensifier, la question de leur remplacement se posera. Ce sera difficile pour le saumon norvégien, mais sinon cela donnera un coup de fouet à l’industrie locale. Mais cela concerne une part extrêmement faible de l’approvisionnement, et l’embargo n’est pas si sévère qu’on le croit. »

Ukraine : « Il nous arrive de fermer en cours de journée sans prévenir. »

« Nous avons un magasin à Donetsk [la ville est en ce moment au cœur de la guerre civile qui secoue le pays. Auchan possède 10 hypers en Ukraine, NDLR]. Il est ouvert mais nous avons adapté les horaires. Notre préoccupation principale est la sécurité. Parfois, il nous arrive de fermer en cours de journée sans prévenir, dès qu’il y a le moindre risque. »